Lieux

Le camp de Saint-Cyprien plage

Collection Nagel

1939, l’internement des Espagnols Face à l’afflux massif des réfugiés républicains espagnols fuyant l’Espagne Franquiste, la France doit faire face à un problème migratoire sans précédent. Environ 453 000 espagnols vont passer la frontière, escortés par la garde mobile, pendant 4 jours consécutifs entre le 4 et le 9 février 1939. Les autorités Françaises, prise…

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Requis au Vel d’Hiv

Billet de la main de la mère de Georges Gheldman, 16 juillet 1942

  La rafle, d’abord prévue aux 13 et 14 juillet est reportée aux 16 et 17, pour éviter qu’elle ne coïncide avec le jour de la fête nationale. Aucun Allemand ne participe directement aux opérations. Sans l’aide des forces du maintien de l’ordre de Vichy, les Allemands auraient été démunis.Les autobus conduisent à Drancy les…

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

La situation des réfugiés en France pendant l’année 1939

Andrieux

La Commission des Centres de Rassemblements, 8 rue du cirque à Paris envoya en 1939-1940 ses émissaires visiter les nombreux camps d’internements créés sur le territoire. Les rapports sur les camps sont rédiges par Joseph Millner, Canioni et Félix Chevrier  pour les camps suivants : Huriel, Domerat, Catus, Marmagne, Cepo, de la Braconne, Ruchard, St Just…

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

La HICEM à Marseille 1941-1942

HICEM Casablanca

  Dans les collections d’archives que nous avons pu consulter à Paris,  New-York , Washington et en Israël nous avons trouvé de nombreuses informations sur les organisations juives dont la HICEM qui ont largement contribué à l’émigration légale et clandestine des juifs piégés en France. Pour commencer une série de publications sur cette thématique nous…

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Janvier 1943 les rafles de Marseille

Bundesarchiv_Bild_101I-027-1476-21A,_Marseille,_Gare_d'Arenc._Deportation_von_Juden

« Appréhender les repris de justice, les souteneurs, les clochards, les vagabonds, toutes les personnes dépourvues de carte d’alimentation, tous les Juifs, les étrangers en situation irrégulière, les expulsés, toutes les personnes ne se livrant à aucun travail légal depuis un mois »

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Dieulefit un village de Justes

dieulefit_Eisenchnitz

De 1937 à la Libération, plus d’un millier de personnes pourchassées par les Allemands, parmi lesquelles une majorité de Juifs, ont trouvé refuge dans le pays de Dieulefit, dans la Drôme. Ce documentaire raconte l’histoire de ce village et de ses habitants, devenus des héros anonymes par leurs actes de courage individuel, allant de la…

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Le centre d’accueil de Pont-de-Manne

Carte postale ancienne représentant au premier plan le pont de Manne, sur la rivière Bourne, limite des départements de Drôme et d’Isère. Le pont de Manne joint la RD 531 (Isère) qui longe la Bourne et la RD 76 (Drôme) sur l’autre rive. 
On aperçoit en arrière plan le restaurant Arnaud. À l’époque de la guerre, le restaurant Arnaud est devenu l’hôtel-restaurant Bitsch loué par l’abbé Glasberg pour y héberger des Juifs.

Pont-de-Manne est le second centre d’accueil ouvert par la Direction des Centres d’Accueil (DCA) de l’abbé Glasberg. Ce dernier a créé la DCA pour sortir des réfugiés des camps et leur donner la « possibilité de vivre jusqu’à la fin de la guerre dans des conditions compatibles avec la dignité humaine« . L’abbé Glasberg en parle comme…

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Le centre d’accueil du Lastic

rosans

Le  centre du Lastic est situé dans la commune de Rosans dans les Hautes Alpes. Le centre est ouvert par la direction des centres d ‘accueil afin de sortir des jeunes gens des camps d’internement. Alexandre Glasberg rapporte  dans une note de 1944 ( CDJC CCXVII-41a_008 ) la genèse du centre : « Au Lastic furent transférés en mai 1942…

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Le camp de Royallieu Compiègne

Carte d’identité Département et territoire : Camp de Royallieu, Compiègne, Oise (60), Picardie. • Dates d’activités: Octobre 1939-Juin 1940 : Hôpital militaire. Juin 1940: L’armée allemande réquisitionne les casernes pour le casernement de ses troupes. Septembre 1940 : Compiègne devient un camp pour prisonniers militaires, Front stalag 170 KN 654. 22 Juin 1941 : Compiègne…

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS