David Donoff

David Donoff 1941

David Donoff est né à Paris le 18 janvier 1920. Comme ses six frères et sœurs, il est membre des Eclaireurs Israélites de France. En 1941, il est interné volontaire au camp de Gurs pour aider les internés qui y vivent. Il prend en charge la centrale d’achats. « Cette position lui donne une place particulièrement privilégiée et exposée. Privilégiée, car elle lui permet d’obtenir des autorisations pour sortir du camp afin de faire certains achats indispensables, d’augmenter le ravitaillement ou de faire fabriquer des lunettes ou autres prothèses. Sa débrouillardise et son courage lui donne vite l’envie de transgresser quelques règles afin de faciliter le passage de certains colis, de sommes d’argent et de courriers qui échappent à la censure. »

En août 1942, lorsque les rafles commencent dans la zone Sud, les EIF doivent disperser les enfants dont ils ont la charge. David Donoff cherche alors des refuges pour cacher les enfants.
En 1943, David Donoff passe à Lyon, où il continue ses activités de sauvetage des Juifs. Il travaille alors avec l’abbé Glasberg et le Service André (réseau de résistance juif). Parallèlement, il travaille avec le réseau britannique Buckmaster sous les ordres du major Antony Brooks dit Alphonse, de l’Intelligence Service. Il se charge également de transmettre le courrier en Suisse de Joseph Fischer et de faire parvenir les fonds du Joint destinés à la résistance juive et au secours des juifs étrangers qui n’osent plus se présenter dans les locaux de l’UGIF  depuis la rafle du 15 février.

Dans son dossier au MI5 il est écrit : » David Donoff, DODO; 50 rue Montesquieu, Lyon. Chef du service des faux papiers et couvertures à Urbain, André, Roger, Georges et Felix. A fabriqué plus de 600 jeux de faux papiers et son chef de réseau détaille les opérations de sabotage et de renseignement qu’il a menées.

Extrait du dossier de David Donoff au MI5, National Archives, Kew, HS9

 

Le 27 juin 1944, David Donoff alias André Donnet se rend rue Garibaldi à Lyon au Service Social d’Aide aux Emigrants 2, où il doit rencontrer Joseph Fischer. Il est porteur de nombreuses fausses cartes d’identité et d’autres documents. La Gestapo est là, il s’enfuit, traverse la rue, tourne dans la rue Bossuet mais les Allemands le poursuivent et tirent : il s’écroule atteint dans le dos devant le laboratoire municipal transporté par une ambulance à l’hôpital de Grange Blanche où il est emmené au bloc opératoire où il décède. Dans le procès verbal établi par le commissariat des Brotteaux, il est mentionné qu’André Donnet résidait rue Antoine Chevrier à Lyon, qu’il était porteur de fausses cartes d’alimentation et d’une somme de 3129 francs. Lors de l’enquête achevée le 24 juillet 1944 il est précisé qu’André Donnet résidait à Cazaubon dans le Gers où il était secrétaire du centre social agricole. Avant de mourir David Donoff a fait savoir au personnel de l’hôpital qu’il était juif, il a aussi pu faire prévenir Joseph Fischer de son arrestation.David Donoff a été inhumé au cimetière de la Guillotière le 6 juillet 1944 à 7h 15 . Il avait 24 ans. Plus tard la famille a exhumé son corps et l’a rapatrié en région parisienne où il repose.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *