Freddy Arom échappé de Rivesaltes

Fred Arom

Freddy Arom est né à Düsseldorf en 1930, il est le plus jeune des deux fils de David et Liba.

David et Liba Arom ont quitté l’Allemagne pour la Belgique après la Nuit de Cristal en 1938 avec leurs deux fils Fred et Edouard. En mai 1940  fuyant l’avancée Allemande ils essaient de rejoindre Dunkerque mais sont internés au camp de Brens d’où ils sont transférés à Rivesaltes au début de l’hiver 1941. David se propose comme cuisinier avec l’idée de nourrir sa famille.  A l’occasion d’une visite à’hôpital, à Edouard, la famille s’échappe, prend le train pour Perpignan et séjourne à Montauban, puis à  Saint-Aignan près de Castelsarrasin.

Fred Arom dit qu’il doit sa vie à «  une jeune fille juive viennoise qui vivait comme réfugiée à Saint-Aignan et parlait un français parfait« . Elle avait surpris une conversation et ainsi appris que les policiers avaient l’intention d’arrêter les parents de Fred.

La jeune fille sur les ordres des parents Arom, emmena Fred  et il rejoignit son frère qui séjournait dans uen colonie des Eclaireurs Israélites de France à Moissac.

David et Liba furent arrêtés et assignés à résidence en Savoie à Aiguebelette. Fred se rendit chez eux pendant l’été 1942 où le 26 août 1942 David et Liba sont arrêtés. Fred âgé de 12 ans,  s’échappe par la porte arrière de l’autocar qui devait le transporter au camp de Vénissieux, et réussit à rejoindre seul Moissac.

Freddy raconte : «Moissac était la troisième école de ma vie. Düsseldorf en allemand, de 1936 à 1938 ; Anvers, une école juive où on parlait yiddish et flamand, de 1938 à 1940 ; pas d’école parce que j’étais au camp, entre 1940 et 1941 ; et j’avais onze ans lorsque je suis arrivé à Moissac».

 

Une fois la maison dispersée Freddy se retrouve en octobre 1943 interne à Castres sous le nom de Fred Aubert. Il passe l’année scolaire et en juin 1944 il franchit les Pyrénées avec un groupe de jeunes pour tenter d’embarquer depuis l’Espagne vers la Palestine.

MDL_004

 

En octobre 1944 le groupe embarque pour Haïfa. Edouard est en Suisse avec l’OSE et reçoit une notification de l’arrivée de Freddy le 10 janvier 1945. Freddy grandit , Edouard le rejoint, ils apprennent la mort de leurs parents. En 1951 Freddy revient en France pour compléter ses études au Conservatoire National de Musique.

Il s’appelle désormais Simha Arom. Il fera une brillante carrière d’ethnomusicologue au CNRS.

 

Simha Arom from jerome blumberg 

 

 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

  1 comment for “Freddy Arom échappé de Rivesaltes

  1. Elie Sommer
    12 avril 2013 at 11 h 03 min

    Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *