Ilse Leo Pollak

Le 14 décembre 2011  à Vienne, Autriche disparaissait  Madame Ilse Leo- Pollak.

Ilse avait fuit l’Autriche pour la France

En 2009 nous l’avions rencontrée Vienne à la veille de ses 90 ans :

Aujourd’hui c’est une dame fragile à la démarche hésitante, le cheveu est blanc, le visage est fin et son regard sur notre monde n’est pas complaisant.
Dans la maison de retraite où elle réside elle a emporté son piano, sa peinture, ses livres et ses souvenirs. Ils ne prennent pas de place mais sont bien encombrants.

Ilse est née à Berlin le 3 juillet 1919 au sortir de la première guerre mondiale.

Elle vit à Vienne depuis 1945, par amour pour Heinz qu’elle a rencontré dans le camp français de Gurs en 1940. Indésirables pour la France, ils se sont désirés. Internés tous deux parce qu’ils étaient étrangers d’une nation ennemie au printemps de la même année.
Ils se sont aimés au temps où rien n’était aimable, réfugiés juifs, ils ont été pourchassés sans répit entre 1942 et 1944.
Ils se sont tant aimés que Susi est née en septembre 1942 à Lyon, juste après les rafles.

Protégées par la réseaux de sauvetage, séparées de Heinz entré en résistance Ilse et sa fille ont retrouvé à la Libération, la librairie paternelle parisienne qui fut la première étape d’exil de famille Leo. Heinz repartit en Autriche, Ilse et Susi suivirent.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *