Aside

Alors que depuis des années les associations juives américaines combattent/négocient la suppression des baptêmes post-mortem des juifs et en particulier des victimes de la Shoah, le Centre Wiesenthal vient de révéler que cela continue.


Un membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a présenté le mois dernier les noms des parents Wiesenthal pour le baptême à titre posthume. Simon Wiesenthal était un survivant de l’Holocauste qui est décédé en 2005, sa mère a été tuée dans le camp de la mort nazi de Belzec, en 1942.

Le baptême à titre posthume, ce qui est fait par procuration, est également connu comme « le baptême pour les morts. » Il permet aux membres de l’église à se substituer à la personne décédée pour leur offrir une chance de rejoindre l’église de l’au-delà.

En 2010, l’église a accepté, après des rencontres avec les dirigeants juifs de mettre fin aux baptêmes par procuration de victimes de la Shoah  à moins que les noms ont été soumis par leurs ancêtres directs.

L’église a déclaré lundi dans un communiqué qu’il « regrette sincèrement [s] que les actions d’un membre individuel … conduit à la présentation inappropriée de ces noms, » qui étaient « clairement contre la politique de l’église, » a rapporté le journal.

Le rabbin Abraham Cooper, doyen associé du Centre Simon Wiesenthal, a participé à de nombreuses réunions de haut niveau entre les dirigeants juifs et des responsables mormons.

«Nous sommes outrés que ces actions insensibles se poursuivent dans les temples mormons, » at-il dit dans un communiqué sur le site Web de l’organisation. « Ces actions se moquent des nombreuses réunions avec les hauts dirigeants de l’Église mormone qui remontent à 1995 qui mettaient l’accent sur les baptêmes indésirables et injustifiés posthumes de victimes juives de l’Holocauste nazi. »

Pendant ce temps, certains membres de l’église ont soumis le nom de survivant de l’Holocauste dont celui de l’écrivain Elie Wiesel pour le baptême par procuration, ce dernier est encore en vie.

La présentation a été découverte vendredi dernier par Helen Radkey, une ancienne mormon qui vit à Salt Lake City. Le père de Wiesel, qui est mort dans la Shoah, et son grand-père maternel ont également été proposés pour le baptême par procuration, selon le rapport.

Un porte-parole a déclaré que le nom de Wiesel a été soumis pour inclusion dans  de la base de données généalogique, non pour le baptême.

L’église mormone a présenté ses excuses pour le baptême à titre posthume des parents de Simon Wiesenthal.

 

Publié le 16/02/2012 sur Archives de la Shoah 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *