Plus qu’un nom dans une liste : Mieczyslaw Naftali

Mietek Naftali en 1933

 

Mieczyslaw Naftali  est né le 3/01/1909 à Zgierz, en Pologne. Il est le fils de Simon Naftali et d’Eve Rosenthal

Il émigre en France 1927 pour ses études. Il est inscrit à l’Ecole supérieure de chimie de Mulhouse ou il devient Docteur en Chimie en 1935. Il habite rue de l’Etoile.

Engagé volontaire en 1939 , il participe à la guerre contre l’invasion nazie dans l’armée polonaise en France stationnée en Bretagne.

Démobilisé en 1940, il s’installe en zone libre à Lyon chez sa tante Sophie Menachem, commerçante en soieries. Il s’engage dans la résistance en 1941 dans le réseau du « Coq Enchainé », recherchant des terrains propices à l’atterrissage des avions dans le Rhône, l’Isère et la Loire, pour réceptionner armes et personnes. Le  » Coq enchaîné » était en relation avec le SOE  pour qui David Donoff  servait d’agent de liaison.

Arrêté à Lyon le 11 Mai 1944, rue Vendôme, interné à Montluc, transféré à Drancy le 21 Juin 1944, déporté à Auschwitz par le convoi 76, il y arrive le 4 Juillet 1944.

Evacué d’Auschwitz lors des marches de la mort en Janvier 1945, il meurt à Buchenwald le 11 Février 1945.

 

 Alexandre Menachem aujourd’hui âgé de 86 ans et cousin germain de Mietek raconte :

 « En ce qui concerne Mietek, je ne lui connaissais pas de nom de guerre, je sais seulement qu’il faisait partie du réseau du Coq Enchaîné, et qu’il travaillait en relation directe avec le docteur Fousseret et avec Léonce Crabbé.
Le mouvement comportait des noms connus dont Napoléon Bulukian qui a crée une fondation dont le siège se situe Place Bellecour, et Paul Bouchet qui a crée une association au Château de Goutelas dans lequel nous avons assisté, avec D. à l’une de ses conférences récemment. Il m’a dédicacé son bouquin à l’occasion.
Dans les papiers de maman, on doit trouver trace du passage d’un compagnon de captivité de mon cousin qui est venu raconter sa mort à laquelle il était présent. Je n’avais pas assisté au passage de cet homme, j’étais à ce moment à Grenoble, mais Nana doit s’en souvenir
Tu peux trouver des renseignement sur la toile au sujet du mouvement le coq enchaîné, les lieux de réunion, les récits de parachutages, sur les terrains autour de Lyon, Mietek avait participé au choix des emplacements et les premiers parachutages d’armes par les avions anglais étaient réceptionnés par les combattants du Coq. Ce qui créait des jalousies et des inimitiés entre les mouvements. C’est à peu près ce que je peux t’apporter comme éléments. Il ne reste que très peu de contemporains vivants de cette époque, je suis dans les plus jeunes survivants »
 
 
 
Plus qu’un nom dans une liste est une initiative du site Jewishtraces pour accompagner la journée Internationale de la Shoah qui aura lieu cette année le 19 avril 2012.  « Plus qu’un nom dans une liste », une initiative relayée sur Twitter et Facebook, renouvelle la manière de sensibiliser les publics à l’histoire de la Shoah par la publication de micro-biographies de victimes. Du 20 février au 19 avril nous publions chaque jour ou presque une micro biographie d’une victime de la Shoah. Déportés depuis la France ou assassinés en France, nous rappelons ici le destin d’hommes de femmes et d’enfants qui apparaissent dans les listes des victimes recensées par les historiens ou dans les listes compilées par les bourreaux.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *