Plus qu’un nom dans une liste : Sally Frank

Sally est le fils de Maurice et de Bertha.
Sally est né à Kusel en Allemagne le 8 mais 1909.
Sally grandit à Lampertheim.
En 1927 Sally arrive en France
Sally est boucher à Mulhouse, il reste  jusqu’en 1932.

La boucherie Geissmann à Mulhouse

Sally rentre en Allemagne s’occuper de sa maman malade.
Hitler arrive au pouvoir, mais Sally ne peut pas quitter sa mère.

Sally revient à Mulhouse et devient marchand de bestiaux.

Le 4 septembre 1939 il s’engage dans la Légion à Belfort.
Sally est à Meknes.
Sally est démobilisé à Toulouse.
Sally n’a plus de papier.
Sally est interné au camp de Noé.
Sally est transféré au camp de Rivesaltes.
Sally s’échappe de l’hôpital Saint-Louis avant d’être envoyé à Gurs.
Sally passe par Peprignan, Nîmes, Avignon.

Sally arrive à Lyon, il s’installe à l’hôtel Paradis, 5 rue Confort
La police française vient arrêter Sally le 8 février 1943 cinq jours après son arrivée.

Sally est recherché par la section IV du SD.
La police remet Sally à la Gestapo pour interrogatoire à l’Hôtel Terminus.

Sally est transféré à Drancy.
Le 23 juin 1943, Sally Frank est déporté par le convoi 55 pour Auschwitz.

Sally Frank avait juste 34 ans.

La sœur de Sally, Erika est décédée en 1942 au camp de Ravensbrück. Sa mère Bertha, ainsi que son neveu Werner, fils d’Erika, ont été déportés à Theresienstadt avec les derniers juifs vivant à Lampertheim. Ils sont morts à Auschwitz. Hans, frère de Werner, a pu être envoyé en Angleterre ; il vit aux Etats-Unis

 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *