Siegmund Spira


Siegmund Spira est né à Berlin en 1923. Troisième enfant et premier fils d’Herzel et Rosa, il fréquente comme ses sœurs et son frère l’école religieuse d’Adas Ysroel.

 

En décembre 1938, quelques semaines après la « nuit de cristal », Siegmund et son jeune frère Félix, obtiennent une autorisation d’émigration en Belgique grâce à un Kindertransport. Ils arrivent dans la région Bruxelloise le 31 janvier 1939.

Herzel réussit à entrer en Belgique plus tôt ce même mois. Le 4 février Siegmund obtient un permis de séjour valable jusqu’en novembre 1939.

Il est envoyé dans une maison pour enfant mais réussit peu de temps après à rejoindre sa famille à Bruxelles.

Lorsque la guerre éclate le 10 mai 1940, Siegmund et sa famille fuient pour la France mais, considérés comme des « ennemis étrangers », ils se font rapidement arrêter.

Ils sont alors envoyés dans des wagons scellés au camp d’internement de Bram dans l’Aude. Ils y arrivent le 3 juin 1940.

Siegmund et Herzel sont dans le baraquement 147 réservé aux hommes tandis que Félix ; qui n’a alors que onze ans ; est placé avec les femmes dans le baraquement 135. Ils sont tous libérés le 30 juin ; une semaine après l’armistice.

L’administration Française les envoie alors en résidence forcée à Salleles d’Aude. Siegmund, âgé de dix-sept ans, et son père sont réquisitionnés pour aller travailler dans un GTE (groupe de travailleurs étrangers) situé dans une mine de sel, puis ils sont envoyés dans une usine.

Début 1942, craignant pour la vie de son fils, Herzel le pousse à fuir. Siegmund, après s’être fait tiré dessus, réussit à rejoindre Lamalou les Bains où sa sœur Gisela, récemment mariée, réside avec son époux et leur fils nouveau né.

Le reste de la famille Spira reste à Salleles d’Aude jusqu’au 26 août 1942, date à laquelle se déroulent les rafles massives visant les juifs étrangers. Toute la famille à l’exception de Gisela et Siegmund est arrêtée et déportée à Auschwitz, via les camps de Rivesaltes et Drancy.

Pendant l’été 1943, Siegmund ; qui jusque là se cachait dans différentes localités du sud de la France ; séjourne encore une fois avec sa sœur et son mari. Le groupe se déplace alors en zone sous occupation italienne, aux abords de Nice, dans le massif du Mercantour.

Durant un unique été, Siegmund et tout les autres jeunes juifs réfugiés à St Martin Vésubie, profitent de ce temps de pause.

St Martin est une petite station touristique située à proximité de la frontière où des centaines de réfugiés juifs ont été placés en résidence forcée par l’administration italienne. Nombreux sont ceux qui ont tenté de traverser la montagne afin d’aller à la rencontre de l’armée alliée, déjà débarquée au Sud de l’Italie.

A la fin août 1943, le danger se rapproche à nouveau et le 3 septembre l’armistice avec l’Italie est signé. Le 8 septembre la Wehrmacht occupe l’ancienne zone Italienne. le 10 la Gestapo arrive à Nice.

A St Martin, le Comité local d’aide aux réfugiés juifs insiste auprès des familles pour qu’elles fassent rapidement leurs valises et suivent l’armée Italienne dans sa retraite.

Siegmund, au sein d’un groupe de 1200 hommes, femmes et enfants, tente alors une échappée à travers les Alpes ; traversée qui se déroula entre le 9 et le 13 septembre dans ce qui est considéré comme un exode biblique. 328 personnes sont interceptées et escortées au camp de Borgo San Dalmazzo en Italie, sous la garde des soldats Italiens jusqu’à l’arrivée des S.S.

Deux mois après, le 21 novembre, le camp est évacué et tous doivent marcher jusqu’à la gare d’où ils sont acheminés à Nice ; là ils sont interrogés par le Gestapo.

Siegmund arrive à Drancy le 23 novembre, les autorités françaises lui confisquent alors les 1130 lires italiennes qu’il avait en sa possession. Il est déporté à Auschwitz le 7 décembre 1943 par le convoi 64 comme bon nombre des internés de Borgo.

En 1945 Siegmund Spira est libéré de Bergen-Belsen et rapatrié en Belgique.

Il est l’unique survivant de sa famille.

En 2006 Siegmund Spira vivait toujours aux Etats-Unis.

 

 

Date de naissance: 18 août 1923

Lieu de naissance: Berlin, Allemagne

Adresse avant 1938: Keibelstrasse, Berlin

Parcours d’exil: Bruxelles – Bram – Salleles d’Aude – Lamalou les Bains – St Martin Vésubie – Borgo San Dalmazzo – Nice – Drancy

Situation à la libération: Survivant

 

 

 

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

  1 comment for “Siegmund Spira

  1. Irvin Schonfeld
    30 mai 2016 at 4 h 25 min

    Qui a écrit cette histoire de Siegmund Spira, le cousin de ma femme? Aujourd’hui, j’ai assisté au Matzevah (pose de la pierre tombale) de Siegmund. Il étaient un bon et juste (righteous en anglais) homme.
    Je vous remercie pour écrire cette histoire.

    Irvin Schonfeld
    Brooklyn, NY
    ischonfeld@aol.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *